Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29 septembre 2014

Retour sur le marché du samedi 27 septembre

Il fait bien frais ce matin sur le marché, mais pourtant on sait déjà que la journée va être belle! 10h les premières rares poussettes passent devant nous mais les parents sont bien pressés... et je suis toujours un peu timide pour aborder les familles... surtout quand celles-ci ne semblent pas ouvertes à la discussion.

Aller! un bon café de Marie France, une petite brioche de Christine et je me lance! J’aperçois devant un étalage de tomates une maman qui a bien du mal a tenir en place ses 2 petits garçons; je m’aventure, me présente, lui propose de lire une petite histoire pendant son achat. Elle connait déjà l’association et compte bien venir nous voir à la fin de ses courses mais pas tout de suite. Je reviens au barnum, un peu déçue, mon imagier était très court, il aurait fait patienter les 2 enfants... mais aussi contente d’avoir pu m’aventurer et me retrouver face a une maman très aimable et ouverte.

Puis le temps passe, il va être temps pour moi de partir et je n’aurai même pas raconté une petite histoire, je suis alors un peu ” bof”. Puis, arrive la fameuse poussette avec les 2 enfants et leur maman, j’hésite et puis... je reste un peu, le temps d’une histoire, après tout je suis venue pour ça, je ne suis plus a 10 minutes près! Je propose à S. l’imagier : "Jardin" de Marc Pouyet. S. semble m’écouter, mais j’ai un peu l’impression de tourner les pages sans beaucoup d’interaction. L’histoire terminée, je lui tends le livre et lui propose de le ranger et d’en choisir un autre. S. réfléchi et me retend l’imagier. Je raconte l’histoire une 2ème fois, une 3ème fois, puis je lui propose une autre histoire pour changer mais il garde quand même l’imagier bien serré dans ses mains. Lors d’une conversation avec la maman, elle nous explique qu’elle a acheté au marché des artichauts car ses enfants aiment beaucoup ça. Et là, S. ouvre son imagier à la page de l’artichaut, très fière de nous le montrer à toutes. Le temps passe, S. me quitte pour retrouver Christine qui, pour la plus grande joie de S., lui raconte de nouveau l’imagier. Son frère vient me voir, nous racontons une autre histoire. Il est ensuite l’heure de partir pour S. , son frère et sa maman, mais S. voudrait bien emmener l’imagier à la maison. Roselyne a su le convaincre qu’il pourra retrouver l’imagier à la bibliothèque, il a donc accepté de le lui confier !...

 

Adeline

 

Les commentaires sont fermés.